17 novembre 2008

Gustave Moreau (1826-1898)

« Je ne crois ni à ce que je touche ni à ce que je vois, Je ne crois qu’à ce que je ne vois pas Et uniquement  à ce que je sens. Mon cerveau, ma raison, me semblent éphémères et d'une réalité douteuse ; mon sentiment intérieur seul me parait éternel et incontestablement certain. » .   .
Posté par 6billine à 16:17 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

03 septembre 2008

William Blake (1757-1827)

Comme un voilierJe suis debout au bord de la plage.Un voilier passe dans la brise du matin,et part vers l'océan.Il est la beauté, il est la vie.Je le regarde jusqu'à ce qu'il disparaisse à l'horizon.Quelqu'un à mon côté dit : « il est parti !»Parti vers où ?Parti de mon regard, c'est tout !Son mât est toujours aussi haut,sa coque a toujours la force de portersa charge humaine.Sa disparition totale de ma vue est en moi,pas en lui.Et juste au moment où quelqu'un prés de moidit : «il est parti !»il en est d'autres qui le voyant poindre à... [Lire la suite]
Posté par 6billine à 14:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
10 août 2008

Roger Somville (1923-)

"Au moment de peindre, toute théorie disparaît, je deviens un énergumène qui se débat dans un naufrage. Je suis dans la peinture. Et ce qui en reste de plus fantastique… C’est le bonheur ! ".  ..
Posté par 6billine à 14:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 juin 2008

Dante Gabriel Rossetti (1828-1882)

« La Damoiselle Élue s’appuyait Sur la barrière d’or du Ciel. Ses yeux étaient plus profonds que l’abîme Des eaux calmes, au soir. Elle avait trois lys à la main, Et sept étoiles dans les cheveux. »
Posté par 6billine à 13:53 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
13 juin 2008

Marie Laurencin (1885-1956)

Le calmant. "Plus qu'ennuyéeTriste.Plus que tristeMalheureuse.Plus que malheureuseSouffrante.Plus que souffranteAbandonnée.Plus qu'abandonnéeSeule au monde.Plus que seule au mondeExilée.Plus qu'exiléeMorte.Plus que morteOubliée". .  
Posté par 6billine à 22:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 juin 2008

Odilon Redon (1840-1916)

« Nous naissons tous avec un autre homme en nous, en puissance, que la volonté maintient, cultive et sauve – ou ne sauve pas. On ne sait pas, on ne saura jamais, ce qui fait que celui-ci devient un artiste, cet autre un financier, ou un fonctionnaire, bien que partis ensemble, auréolés des mêmes virtualités. C’est là un point insondable, irréductible. La fortune ou la pauvreté n’y sont point un obstacle : on a son âme partout ; on dispose d’une matière partout. C’est affaire de conduite intérieure, hors des faiblesses de la vanité... [Lire la suite]
Posté par 6billine à 16:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
24 mai 2008

Marc Chagall (1930-1935)

Quand le Musée Chagall, situé à Nice, fut inauguré, le grand peintre prononça un court discourt, dont les paroles suivantes sont extraites : "Peut-être dans cette Maison viendront les jeunes et les moins jeunes chercher un idéal de fraternité et d’amour tel que mes couleurs et mes lignes l’ont rêvé. Peut-être aussi y prononcera-t-on les paroles de cet amour que je ressens pour tous. Peut-être n’y aura-t-il plus d’ennemis et comme une mère avec amour et peine met au monde un enfant, ainsi les jeunes et les moins jeunes... [Lire la suite]
Posté par 6billine à 19:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]