10 septembre 2008

Enfance...

. ... ... "De telles innocences dans de telles ténèbres, une telle pureté dans un tel embrassement, ces anticipations sur le ciel ne sont possibles qu'à l'enfance, et aucune immensité n'approche de cette grandeur des petits" Victor Hugo 
Posté par 6billine à 16:38 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

03 septembre 2008

William Blake (1757-1827)

Comme un voilierJe suis debout au bord de la plage.Un voilier passe dans la brise du matin,et part vers l'océan.Il est la beauté, il est la vie.Je le regarde jusqu'à ce qu'il disparaisse à l'horizon.Quelqu'un à mon côté dit : « il est parti !»Parti vers où ?Parti de mon regard, c'est tout !Son mât est toujours aussi haut,sa coque a toujours la force de portersa charge humaine.Sa disparition totale de ma vue est en moi,pas en lui.Et juste au moment où quelqu'un prés de moidit : «il est parti !»il en est d'autres qui le voyant poindre à... [Lire la suite]
Posté par 6billine à 14:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
02 septembre 2008

Jacques Charpentreau (1928-)

Jacques Charpentreau est né aux Sables d'Olonne en 1928. Il a été instituteur, puis professeur de français dans le 13ème arrondissement de Paris (collège Moulin-des-Prés). Son œuvre compte une trentaine de recueils de poésies, dont "la fugitive" mais aussi des contes, des nouvelles, des essais et des dictionnaires. Il est un fervent défenseur de la poèsie auprès et pour la jeunesse . . A l’écoute . Ce que veulent dire les mots On ne le sait pas quand ils viennent ;Il faut qu’ils se... [Lire la suite]
Posté par 6billine à 22:34 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
30 août 2008

Calme...

Calme Comme une palme Dont la langue Lentement tangue Mêlant à l’eau Ses lents halos. Douce Comme une pousse De nénuphar Au teint blafard Dont les pétales Sont les vestales. Stagne Comme en témoignent Les eaux célestes Que le vent leste De son épaule Doucement frôle.
Posté par 6billine à 12:14 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
29 août 2008

Tu es Unique..

Si la note disait :« Ce n’est pas une note qui fait une musique »…il n’y aurait pas de symphonie Si le mot disait :« Ce n’est pas un mot qui peut faire une page »…il n’y aurait pas de livre. Si la pierre disait :« Ce n’est pas une pierre qui peut monter un mur »…il n’y aurait pas de maison. Si la goutte d’eau disait :« Ce n’est pas une goutte d’eau qui peut faire une rivière »…il n’y aurait pas d’océan. Si le grain de blé disait :« Ce n’est pas un grain de blé qui peut ensemencer un champ »…il n’y aurait pas de... [Lire la suite]
Posté par 6billine à 11:57 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
24 août 2008

Si...

. . . « Si l'on m'annonçait comme une certitude que le monde va finir demain, je planterais encore un pommier dans mon jardin ».  M. Luther
Posté par 6billine à 22:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

24 août 2008

Âmes soeurs

« Chacun de nous est donc comme un signe de reconnaissance, la moitié d'une pièce, puisqu'on nous a découpés comme les soles en deux parts; et chacun va cherchant l'autre moitié de sa pièce » [...]"je parle de tous hommes et femmes, et j'assure que notre race atteindrait au bonheur si seulement nous allions au bout de notre amour, et si chacun, rencontrant les amours qui sont faites pour lui, revenait à sa nature originelle. Si tel est le bien suprême, nécessairement, parmi tous les objectifs aujourd'hui à notre portée,... [Lire la suite]
Posté par 6billine à 21:53 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
10 août 2008

Si tu veux mon amour...

Si tu veux mon amour,Songes d’abord à le connaîtreIl sera sans détoursDe mes gestes partout le maître. Il n’aura ces flammesQui soulèvent d’immenses frissons,Seulement ce calmeQui berce les tendres unissons. N’attends pas ces transesCes clameurs ni ces grands sentimentsEn toi ma confianceEnfouira d’éternels sarments. En t’aimant sans atoursTel que tu es, tel que tu aimes,Je pourrai au grand jourPorter le bonheur comme emblème.
Posté par 6billine à 14:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
10 août 2008

Roger Somville (1923-)

"Au moment de peindre, toute théorie disparaît, je deviens un énergumène qui se débat dans un naufrage. Je suis dans la peinture. Et ce qui en reste de plus fantastique… C’est le bonheur ! ".  ..
Posté par 6billine à 14:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 juillet 2008

Silence

. . . Dans le silence «  Ce que l’on redoute est moins la fin de la communication qu’au contraire la chute dans la confiance aveugle. Le silence véritablement commun équivaudrait sans doute à l’expérience mystique de l’Autre, serait pure compréhension, sans que l’Autre soit pensé, ni craint ou critiqué » Botho Strauss
Posté par 6billine à 19:24 - - Commentaires [5] - Permalien [#]