02 juin 2008

Quand je ne te verrais pas...

Quand je ne te verrais pas cent jours, Je t'aimerai toujoursEt partout où j'iraiAvec moi je t'emporterai.Tu seras en mon coeurL'éternelle présenceQui nourrissant mon manqueMe donnera l'espérance.Vers toi chaque jour tournéeSera ma penséeA toi chaque fois dédiéeSera la moindre beauté,Avec toi toujours envoléeSera mon âme ailée.Quand je ne te verrais pas cent joursJe t'aimerai toujours Plus encore d'avoir tant manqué de toi...
Posté par 6billine à 16:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

28 mai 2008

Soleil prend ses rayons...

Soleil prend ses rayons Comme autant de crayons, Décrit la terre, les fleurs, Tous ces dons qui affleurent Parés de mûre splendeur. . Soleil est vagabond Qui joue au moribond Ecumant des nuages, Puis découvre un visage Riant d’enfant volage. Quand soleil fut lassé, Il parut se poser Il incendia le ciel D’un long bâillement mortel Puis souffla les chandelles.
Posté par 6billine à 15:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
21 mai 2008

Si tu veux rencontrer ton ange..

Si tu veux rencontrer ton ange Garde ton cœur pur et ton âme blancheCar elle n'aime que ces lieux là...Rêve d'elle chaque jour, chaque soirNe cesse pas de l'attendre, Même au creux du désespoirReste encore attentive et vigilanteÀ l'affut de son aile vibranteCar l'ange passe et ne revient plusSi tu ne sais l'entendre, si tu ne peux répondreA son chant triste et doux...Et quand enfin elle apparaitraOuvre-lui doucement ton cœurOffre-lui de venir l'habiter,Donne-lui à boire et à manger..Tu verras alors ta vie transforméeToutes tes... [Lire la suite]
Posté par 6billine à 16:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
17 mai 2008

Le paradis c’est...

Le paradis c’est En plein midi Les doux excès D’un ciel hardi Puis c’est le vent Qui déménage En soulevant De fins pennages L’eau qui frissonne En courant d’aile Sous les entonne De l’hirondelle Le tendre abcès Qu’ont les sarments Quand tout fleurit Et les... [Lire la suite]
Posté par 6billine à 19:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
16 mai 2008

Je voudrais vivre comme l'oiseau

Je voudrais vivre comme l'oiseauDès le matinPour mon destinJe partiraisFuyant le fraisVers les chaleursDans les hauteursL'on me verraitMe souriraitEt moi sans rienPris dans le grainLes nuages fousLe soleil douxJe comprendraisQue seul est vraiMon chemin longSans un jalonToujours libreToujours ivreDe rivagesDe visagesEnfiévréD'azur paréVerra ce jourCe matin lourdMon joyeux volDe rossignolDans méchant tirS'anéantir
Posté par 6billine à 18:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]