10 janvier 2009

sans titre

Démentielle paix qui me tourmente, Où vont donc tous ces ruisseaux Que je vois naître en mon cœur ? Douceur, folie, enchantement D’un soir passé à pleurer Les aubes noires, les soleils gris Et sourde joie de ces nuits d’or Dont la pesée se fait lourdeur A la saison des blés danseurs. Entends-tu donc l’âme qui brame Au fond des ombres sous les bois ? Peut-être bien est-ce l’enfant Né de mon cri de solitude. Lors tout s’en vient mourir enfin Tranquillement, comme s’éteint ... [Lire la suite]
Posté par 6billine à 12:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

12 novembre 2008

Je n'ai point...

Je n’ai point, ô ma sœur  D’esprit ou de liesse Pour toi de grandes douceurs Forment leurs caresses Si mon cœur vallonne Pour contenir tes pleurs Voilà qu’il s’époumone A suivre tes ardeurs Oui je suis sans couleurs Mais si cela s’exprime Je deviens Chandeleur Quand nos âmes riment
Posté par 6billine à 11:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
15 octobre 2008

Pourquoi ?

Parfois je me demande Pourquoi tous ces vers Me poursuivent, me commandent De marquer en calvaire Leur vie. Est-ce pour la gloire Est-ce pour revêtir A l’ombre de ma mémoire Et dans un doux repentir Leur vie ? Pourquoi donc mènent-ils Leur ronde éphémère Ils sont pourtant inutiles Comme cette chimère Ma vie.
Posté par 6billine à 10:40 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
17 septembre 2008

Tu m’as dit ...

Tu m’as dit : Je vois Et ce n’était Qu’une voix. Tu m’as dit : Je veux Mais ce n’était Qu’un vœu. Tu m’as dit : Je crois Pour meubler Tes désarrois. Tu m’as dit : J’ouvrage Pour cingler Tes mirages Et puis, et puis, Tu m’as dit : Je t’aime Pour t’enivrer D’un thème Dont la version En toi Est déception Pour moi.
Posté par 6billine à 16:18 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
30 août 2008

Calme...

Calme Comme une palme Dont la langue Lentement tangue Mêlant à l’eau Ses lents halos. Douce Comme une pousse De nénuphar Au teint blafard Dont les pétales Sont les vestales. Stagne Comme en témoignent Les eaux célestes Que le vent leste De son épaule Doucement frôle.
Posté par 6billine à 12:14 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
10 août 2008

Si tu veux mon amour...

Si tu veux mon amour,Songes d’abord à le connaîtreIl sera sans détoursDe mes gestes partout le maître. Il n’aura ces flammesQui soulèvent d’immenses frissons,Seulement ce calmeQui berce les tendres unissons. N’attends pas ces transesCes clameurs ni ces grands sentimentsEn toi ma confianceEnfouira d’éternels sarments. En t’aimant sans atoursTel que tu es, tel que tu aimes,Je pourrai au grand jourPorter le bonheur comme emblème.
Posté par 6billine à 14:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

12 juillet 2008

Suis partie au bois...

Suis partie au bois Déposer ma peine Suis partie au bois Vider tout mon cœur. A l’humble pensée Ai conté déveine Et dans la rosée Ai mêlé mes pleurs. Alors un pinson M’a dit : Sois sereine Et le noir buisson A pris mes douleurs. Suis sortie du bois De chants toute pleine Suis sortie du bois De joie tout en fleurs.
Posté par 6billine à 12:46 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
22 juin 2008

Un chant de vie

J’accrocherai mon âme A la gamme des nuages Et j’y dirai toutes les pluies En jouant de l’arc-en-ciel. Sur mon luth à huit cordes J’accompagnerai les oiseaux Et je dirai tous les soleils Repris en chœurs de campanules. Avec le vent des voiles Je créerai des pastorales Qui mettront Beethoven en terre Et sur l’orgue des vagues Ma fugue ira si légère Que Bach n’aura qu’à se taire. Sur le clavier des jours et des nuits J’inventerai ma vie, Et sur le front de... [Lire la suite]
Posté par 6billine à 12:58 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
19 juin 2008

A l'Amitié...

Je ne puis du cristalRedorer le sourireEt n’espère plus écrireUn poème qui te vaille.Je devrais d’une caresseLui donner la formeQuand ma douce ivresseLe ferait sans normes.Et pour dire tes donsJe devrais y mettreTant de mots, tant de lettresQu’il aurait une longueurQui ne tient qu’à mon cœur.Lors de mon humble rimeQui s’arrête à tes piedsNe retiens que l’exprimeD’une trop grande amitié.
Posté par 6billine à 19:44 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
09 juin 2008

En toi qui passes ..

En toi qui passes Les yeux fermés Sur tes espaces Inanimés ; En toi qui brasses Désordonnées Des pensées lasses D’âme damnée Je vois des mondes Inexplorés Aux plaines blondes Aux champs dorés Et puis des rondes D’oiseaux parés De queues d’aronde D’ailes moirées Lors cette châsse Bien clôturée Comme une impasse D’ombres tarées Laisse-s-y place Où pénétrer ....................................................................Pour que j’embrasse ..... ...............................................................Ta roseraie. ... [Lire la suite]
Posté par 6billine à 16:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]