17 novembre 2008

Gustave Moreau (1826-1898)

« Je ne crois ni à ce que je touche ni à ce que je vois, Je ne crois qu’à ce que je ne vois pas Et uniquement  à ce que je sens. Mon cerveau, ma raison, me semblent éphémères et d'une réalité douteuse ; mon sentiment intérieur seul me parait éternel et incontestablement certain. » .   .
Posté par 6billine à 16:17 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

12 novembre 2008

Je n'ai point...

Je n’ai point, ô ma sœur  D’esprit ou de liesse Pour toi de grandes douceurs Forment leurs caresses Si mon cœur vallonne Pour contenir tes pleurs Voilà qu’il s’époumone A suivre tes ardeurs Oui je suis sans couleurs Mais si cela s’exprime Je deviens Chandeleur Quand nos âmes riment
Posté par 6billine à 11:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
03 novembre 2008

Roberto Juarroz (1925-1995)

Ce poète argentin est considéré comme l'une des voix les plus singulières et les plus importantes de la poésie sud-américaine du XXe siècle. Toute son oeuvre est rassemblée sous le titre unique de «Poesía vertical». . . Pour lire Pour lire ce que j'aime lire je devrais l'écrire Mais je ne sais pas l'écrire Personne ne sait l'écrire   S'agirait-il d'une écriture perdue ou peut-être d'une écriture du futur ? . Il se... [Lire la suite]
Posté par 6billine à 17:10 - - Commentaires [5] - Permalien [#]