24 août 2008

Âmes soeurs

hzareza

« Chacun de nous est donc comme un signe de reconnaissance, la moitié d'une pièce, puisqu'on nous a découpés comme les soles en deux parts; et chacun va cherchant l'autre moitié de sa pièce »

[...]
"je parle de tous hommes et femmes, et j'assure que notre race atteindrait au bonheur si seulement nous allions au bout de notre amour, et si chacun, rencontrant les amours qui sont faites pour lui, revenait à sa nature originelle. Si tel est le bien suprême, nécessairement, parmi tous les objectifs aujourd'hui à notre portée, celui qui s'en rapproche le plus est le plus beau : et c'est de rencontrer l'ami naturel de son coeur...".

Platon, Banquet, 189d-193d

Posté par 6billine à 21:53 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Âmes soeurs

  • "l'ami naturel de son coeur" je trouve cette expression très émouvante.

    Posté par fabeli, 25 août 2008 à 21:01 | | Répondre
  • C'est un de mes textes préférés, ça! Et c'est tellement vrai!

    Posté par sourifleur, 26 août 2008 à 11:00 | | Répondre
  • L'amour fusion toi en l'autre et l'autre en toi!

    Posté par arlette, 10 janvier 2009 à 18:20 | | Répondre
Nouveau commentaire